(placeholder)

Nos activités / Les ruchers pédagogiques partagés de Sassenay         et Oslon          diaporama

On a vu se multiplier les demandes de formation ou de simple initiation apicole. On les renvoyait au CFPPA de Vesoul (qui assure la préparation du BPREA en formation à distance) ou aux différents ruchers écoles proches (SADSEL, GDSA). 

Mais la demande vient aussi de nos membres : pouvoir adopter et suivre une ou deux colonies tout au long de la saison pour se roder correspond à une attente et certains veulent avoir leur propre ruche mais ne disposent pas de l'emplacement nécessaire. 

D'où l'idée d'une sorte de pépinière de projets apicoles sur un rucher où cohabitent les ruches des uns et des autres et coopèrent formateur, Apiculteurs confirmés, novices ou encore virtuels. 

Le, 7 mars 2017 nous avons visité deux sites possibles près de Chalon. Markus et Sonja, paysagistes ont prodigué leurs conseils pour un aménagement fleuri. Les Apiculteurs présents ont donné les leurs pour l'implantation des ruches... Et les broussailles ont commencé à reculer. 

LE RUCHER PÉDAGOGIQUE PARTAGÉ DE SASSENAY

 

Au lieu-dit L'ÉTANG DE SASSENAY nous disposons de quatre parcelles formant un ensemble de 25 ares environ boisé d'acacias. L'aménagement est déjà bien avancé :  nettoyage presque terminé (Michel, Memur et Yves), abattage sélectif (Jean Pierre). 

Restent la clôture, semis et plantations, répartition des emplacements et installation des premières ruches. 

Devrait suivre le rucher pédagogique partagé de La Truchère

Nous donnerons des nouvelles au fur et à mesure ...

Le rucher partagé de OSLON se développe en 2018 !

Là, au plus profond des bois, naquit en 2017 le petit royaume insolite de quelques reines privilégiées.








Il s'étend sur près de un hectare qu'une association d'économie sociale et solidaire avait consacré au maraîchage bio. Ce label est un héritage précieux aussi pour les abeilles. Tant qu'il sera conservé, pas de pesticides...


UNE AUTRE ÉCONOMIE POUR UNE AUTRE TERRE reprend du service avec le projet de production de noisettes bio, tisanes (tilleul), groseilles... et le CUCURBIDROME.

Autant de nouvelles chances pour les abeilles !

(placeholder)

Vue de l'entrée

Vue de la mare

Simulations du site de Oslon © Marie-Paule Grosjean

Durant un weekend pendant les vacances de la Toussaint 2017 l'unité pionniers caravelles (jeunes de 14 à 18 ans) du groupe "Scouts et Guides de France Chalon Cœur de ville" ont aidé l'Association Apiculteurs Sans Frontières a planté une trentaine de tilleuls. Lors de cette opération, les scouts ont planté les arbres et rendu l'accessibilité à une mare plus facile en construisant un escalier. Voir les photos de l'opération ci-dessous.

Lors des prochains mois, il est prévu que les scouts aménagent une partie de la clairière en lieu de camp afin que le groupe Chalon cœur de ville puisse l'utiliser lors des weekends à venir ...


Stéphane LEANDRE (secrétaire du groupe SGDF Chalon coeur de ville) : 21 janvier 2018



Décembre 2017 a vu les équipes de APICULTEURS SANS FRONTIÈRES implanter 120 noisetiers qui bourgeonnaient déjà lors de la nouvelle visite des planteurs le 15 janvier 2018 (les tilleuls aussi). Ce jour-là 30 saules marsault et une dizaine de fruitiers ont élu domicile en périphérie de la parcelle. On imagine déjà les pelotes de pollen aterrir en flots continus sur les planches de vol dès les premiers jours de beau temps....



Yves RONDELET (président d'apiculteurs sans frontières) : 23 janvier 2018


Galerie photos de l'inauguration du site Oslon le 17 mars 2018

[survoler avec le curseur pour arrêter le diaporama - cliquez sur une photo pour l'agrandir]

Galerie photos de l'amenagement du site Oslon

[survoler avec le curseur pour arrêter le diaporama - cliquez sur une photo pour l'agrandir]





l'inauguration du site Oslon le 17 mars 2018


(article du Journal de Saône et Loire)



Un havre de paix pour les abeilles

Un rucher pédagogique partagé a été implanté sur un terrain de 8 500 m² au lieu-dit Le Grand Haut. Le lieu, certifié bio, a été officiellement inauguré samedi.

L’association Apiculteurs sans frontières est née en 1992 à Vénérieu, en Isère. Présidée par Yves Rondelet, elle compte aujourd’hui 72 membres. Elle installe des ruches un peu partout, notamment à Oslon, sur un terrain certifié bio de 8 500 m², au lieu-dit Le Grand Haut. À terme, une vingtaine de ruches de l’association et de particuliers seront exploitées sur le site. Cet espace est utilisé en commun.

Apiculteurs sans frontières œuvre au développement économique des populations rurales des pays du sud, principalement en Afrique de l’ouest. Un programme permet à ces populations de venir se former en France avec des techniciens de haut niveau et d’utiliser le savoir-faire de nos apiculteurs. À Oslon, c’est l’association “Une autre économie pour une autre terre” qui a monté le dossier et obtenu le label bio. Elle gère une plantation de 120 noisetiers et espère dans un proche avenir, compte tenu de sa proximité avec les ruches, créer une micro-entreprise dans la fabrication de nougat. Pour la mise en place du rucher, les scouts et guides de France Chalon cœur de ville ont apporté leur concours en plantant 30 tilleuls de Hollande. Ils continuent aujourd’hui à entretenir le site.

Samedi, le rucher pédagogique partagé a été inauguré en présence de la sénatrice Marie Mercier, ravie de l’initiative, du maire Yvan Noël, enchanté que sa commune ait été élue lieu d’accueil des abeilles, et du président d’Apiculteurs sans frontières Yves Rondelet. Un Tetradium danielli, communément appelé arbre à miel, a été planté pour l’occasion


[consultable en ligne]

Quelques notes de Marie-France Dubuis (voir photos ci-dessus)


Samedi 21 avril 2018

Expédition nocturne : Yves, Mémur, Marie-Paule et moi allons chercher des ruches dans les ruchers de Sassenay et de Virey pour les transférer à Oslon.

Belle soirée, douce, et nuit calme illuminée par la lune. (photo 55)


21h30 . Parcours nocturne dans le sous-bois : il faut se dépêcher de fermer les ruches avant de les déposer dans le coffre de la camionnette. Il fait encore doux, et les abeilles ne sont pas assoupies! (photos 56-57)


23h.  Huit ruches en tout ont été transportées: on les installe à Oslon. La fraîcheur est venue. Portes ouvertes, les ruches et leurs occupantes peuvent désormais attendre l'aube... (photos  58-59)


Mardi 24 avril

Trois jours plus tard. En fin de journée, on retourne au rucher : il faut maintenant vérifier l'état des essaims, les diviser ou mettre des hausses aux ruches.

Une seule ruche n'a plus de reine (la mienne!) mais beaucoup d'abeilles et de faux bourdons. On la dote d'un cadre avec couvain de moins de trois jours.

Les autres ruches ont toutes des reines. Après quelques transferts de cadres, et autres manipulations, on a divisé l'essaim de Marie-Paule, qui va devoir – dans la foulée - transporter son demi-essaim du côté de Sassenay pour quelques jours de "remise en forme et réorganisation" des abeilles.(photos 60 à 62)